Le coaching fait-il la différence?

Si les répercussions du coaching se manifestent à maints niveaux de la vie personnelle et organisationnelle, on peut se demander si les coaches font la différence dans le monde? Comment pouvons-nous en mesurer l’impact? Quels domaines présentent des opportunités de développement, qui requièrent leur soutien?

Le coaching présente la tendance la plus significative sur le plan du développement du leadership au sein des organisations, au cours des 25 dernières années.

Les organisations de toutes tailles sont intéressées par l’élévation de leur potentiel humain, l’amélioration de leur planification stratégique et l’optimisation de la performance à tous les niveaux.

Avec les restrictions budgétaires liées au un climat économique incertain, les entreprises ont cherché des solutions internes, dès lors qu’il est critique pour les managers de participer au développement de leurs collaborateurs. Cependant, le paradoxe selon lequel les managers manquent de conviction à l’égard des effets du coaching en regard d’attitudes plus conseillères, révèle des comportements plus dirigistes, voire directifs. La réponse claire est: le coaching impacte le résultat. Les organisations investissent massivement en effort de recrutement et formation de leur employés. En ce sens, la rétention du potentiel humain ainsi acquis devient une obsession majeure de la plupart des organisations et celles-ci déploient toutes mesures possibles afin de contenir l’érosion des savoirs, inhérente à une rotation trop vive, du personnel.

Il en est une qui semble préjuger de la rotation à venir: la mesure dans laquelle le personnel manifeste l’intention de vouloir se séparer de l’organisation. En conjoncture normale, il est observé que près de la moitié des personnes en manifestant l’intention, la mettrai à exécution dans les 12 à 18 mois à venir. Si l’organisation cherche des moyens de minimiser l’érosion des talents, les chiffres de la figure suivante sont intéressants:

Taux d'efficacité du coaching

Le résultat des recherches de Zenger Folkman, indiquent que plus de la moitié du personnel rapportant aux managers les moins efficients en coaching, manifeste l’intention de quitter l’organisation, contre moins du quart, dans le cas des managers les plus aguerris à ses subtilités.

Par ailleurs, l’effet sur le taux d’engagement et responsabilisation des même employés, décrit une tendance haussière et fait la démonstration de l’impact d’un coaching efficient sur ces caractéristiques.

Prenant cette étude très au sérieux, Coaching Ways intègre, au cours de son Processus d’Accompagnement Intégral, les divers aspects du leadership et forme ses participants dans le sens d’un accompagnement pertinent de la personne dans son acte de dirigeant(e).

Par Mario RastelliPCC

Comment choisir un coach?

Pour mettre tous les atout de votre côté pour vous faire coacher, choisissez un coach…

  • avec qui le courrant passe;
  • capable de comprendre les enjeux et les problèmes pour lequel vous vous adressez à lui;
  • formé au métier de coach au niveau théorique et pratique;
  • avec une expérience et une maturité professionnelle.
  • avec une bonne réputation.

Quelles sont les règles d’éthique du Coach ?

Les coachs professionnels ICF aspirent à se conduire de manière à présenter une image positive de la profession de coach; sont respectueux des différentes approches d’accompagnement; et reconnaissent qu’ils doivent se conformer aux lois et réglementations applicables. Voir le code déontologique de l’ICF

En quoi le coaching est-il différent du conseil, de la thérapie, du coaching sportif, des conseils d'un ami ?

LE CONSEIL

Le coach n’est pas forcément un expert dans le domaine où le coaché veut se développer. Il ne conseille pas, il stimule son client afin qu’il trouve lui-même ses propres solutions et manières de faire afin d’atteindre ses objectifs.

LE THÉRAPIE

Le coach ne fait pas de thérapie, il ne traite pas des affaires du passé. Il laisse son client interpréter ses propres comportements et décider des objectifs personnels et professionnels qu’il désire atteindre.

LE COACHING SPORTIF

Même si le coaching sportif a étalement pour but de se surpasser, le coaching professionnel n’est en général pas basé sur la notion de gagnant/perdant. Le coach ici va plutôt se focaliser sur son client et comment il peut développer ses propres compétences.

LE CONSEIL À UN AMI

Un professionnel pourra avoir la distance que l’ami n’aura pas toujours et vous soutenir dans une démarche spécifique pour laquelle il est le spécialiste. Ceci n’empêche pas de donner des conseils à vos amis!

Quelles sont les compétences clés du coach ?

L’ICF a mis à jour 11 compétences clés de coaching destinées à faciliter la compréhension des techniques et des approches aujourd’hui mises en œuvre par la profession d’après la définition qu’en donne l’ICF. Elles vous aideront en outre à évaluer le degré d’équivalence entre la formation spécifique au coaching préconisée et la formation que vous avez vous-même suivie.

Enfin, c’est sur ces compétences que s’appuie l’examen d’accréditation de l’ICF. Les compétences clés sont regroupées en quatre pôles correspondant à une association logique basée sur une même façon d’aborder les compétences d’un même groupe. Les pôles et chacune des compétences qui les composent ne font l’objet d’aucune pondération : aucun d’eux n’est prioritaire sur les autres puisque tous sont fondamentaux et tous doivent absolument être maîtrisés par le coach pour que celui-ci soit compétent.

Établir les fondations:

  • Respecter les directives éthiques et les normes professionnelles.
  • Établir l’accord d’encadrement.

Co-créer la relation avec le client:

  • Établir avec le client une relation basée sur la confiance et le respect.
  • Établir une présence d’encadrement

Communiquer avec efficacité:

  • Écouter avec attention.
  • Poser des questions fortes ayant du sens.
  • Pratiquer une communication directe.

Faciliter l’apprentissage et la réussite:

  • Sensibiliser le client.
  • Définir les actions à entreprendre.
  • Planifier et établir des objectifs
  • Gérer les progrès et la responsabilité

Ces normes de l’ICF, en harmonie avec les éclairages et les outils de la PNL, nous permettent d’assurer une conformité avec les approches les plus rigoureuses au plan local et international.

Notre originalité vient de ce que nous intégrons les méthodes, outils et attitudes de la PNL ainsi que les autres approches stratégiques et systémiques pour assurer une certification en coaching au plus haut niveau de la profession. La fine fleur de l’accompagnement!

Ainsi, notre programme de formation en coaching, l’un des plus rigoureux et complet du genre, assure une génération de coachs de calibre supérieur.

Qu’est-ce que l’ICF ?

L’ICF (International Coach Federation) est la plus grande association internationale de coachs professionnels. C’est également une base de données incontournable pour toutes les personnes en quête d’un coach. Cette association à but non lucratif se compose de membres individuels pratiquant le coaching à titre professionnel ; il s’agit de coachs de cadres supérieurs, de dirigeants, de vie ou d’autres types de coachs venant du monde entier.

Créée en 1995 et comptant aujourd’hui 16’000 membres, l’ICF est la principale association internationale de développement de la profession de coaching. Son rôle consiste à définir des normes élevées, à proposer des certifications indépendantes et à créer un réseau mondial de coachs accrédités. Ils ont pour vocation de soutenir et de développer la profession de coaching grâce à des programmes et à des normes bénéficiant de l’appui de nos membres, et aussi d’offrir au public une source d’information sûre en matière de coaching.

Quelle est notre approche du coaching ?

Notre optique privilégie un enseignement dynamique, favorisant un mélange optimal d’expérimentation et d’apprentissages théoriques. De plus, tant dans le niveau Coach que Coach professionnel, la supervision devient un facteur essentiel d’évaluation et de formation. De ce fait, nos coachs, certifiés par The Society of NLP, assimilent une variété de connaissances et d’expériences leur permettant, dès leur certification, d’offrir un service d’encadrement solide, centré et outillé.

Compte tenu du rôle d’encadrement du coach, tant pour l’individu que pour le groupe, nous estimons qu’il est impératif que nos diplômés aient bâti, à travers la formation de base, Praticien et Maître Praticien en PNL, des assises solides de connaissances de la relation d’aide, d’efficacité relationnelle et une maîtrise approfondie des outils de la PNL. De plus, ils effectuent un important travail sur eux-mêmes, condition sine qua non à l’efficacité d’un coach professionnel.

Précisons que nous nous alignons étroitement sur les critères de l’International Coach Fédération (ICF) dans la définition des besoins, des qualités et des méthodes des spécialistes que nous visons à former.

En effet, l’ICF préconise une forme d’encadrement qui considère le client en tant qu’expert de sa propre vie personnelle et/ou professionnelle et estime que chaque client est créatif, plein de ressources et qu’il forme un tout.

À partir de ces bases fondamentales, la responsabilité du coach est de:

  • Découvrir, clarifier sur ce que le client souhaite accomplir et s’aligner sur cela.
  • Encourager le client à la découverte de soi.
  • Obtenir des solutions et des stratégies générées par le client.
  • Définir la “response ability” du client.

À qui s’adressent les formations en coaching ?

Le programme de formation spécialisée en coaching s’adresse aux professionnels de la communication, des ressources humaines, aux consultants ou professionnels de la relation d’aide qui désirent donner du ressort à leurs qualités personnelles, engranger des techniques éprouvées et des méthodes d’intervention qui viendront contre-pointer leurs connaissances spécifiques ou leur propre domaine d’expertise.

Ce voyage intégratif permettra l’élargissement du rôle de coach à tous les échelons de la société: à la personne, aux groupes de toutes origines ainsi qu’aux entreprises.