EntrepriseReconversion professionnelleLe coaching fait-il la différence?

Le coaching en entreprise sert-il à queqlque chose ? Est-ce que les coachs font la différence ? Comment pouvons-nous en mesurer l’impact ?

Si les répercussions du coaching se manifestent à maints niveaux de la vie personnelle et organisationnelle, on peut se demander si les coaches font la différence au sein de l’entreprise.

Quels domaines présentent des opportunités de développement qui requièrent leur soutien ? Le coaching présente la tendance la plus significative sur le plan du développement du leadership au sein des organisations, au cours des 25 dernières années.

Les organisations de toutes tailles sont intéressées par l’élévation de leur potentiel humain, l’amélioration de leur planification stratégique et l’optimisation de la performance à tous les niveaux. Avec les restrictions budgétaires liées au un climat économique incertain, les entreprises ont cherché des solutions internes, dès lors qu’il est critique pour les managers de participer au développement de leurs collaborateurs.

Cependant, le paradoxe selon lequel les managers manquent de conviction à l’égard des effets du coaching en regard d’attitudes plus conseillères, révèle des comportements plus dirigistes, voire directifs.

La réponse claire est: le coaching impacte le résultat. Les organisations investissent massivement en effort de recrutement et formation de leur employés. En ce sens, la rétention du potentiel humain ainsi acquis devient une obsession majeure de la plupart des organisations et celles-ci déploient toutes mesures possibles afin de contenir l’érosion des savoirs, inhérente à une rotation trop vive du personnel.

Il en est une qui semble préjuger de la rotation à venir: la mesure dans laquelle le personnel manifeste l’intention de vouloir se séparer de l’organisation. En conjoncture normale, il est observé que près de la moitié des personnes en manifestant l’intention, la mettrai à exécution dans les 12 à 18 mois à venir.

Si l’organisation cherche des moyens de minimiser l’érosion des talents, les chiffres de la figure suivante sont intéressants:

Le résultat des recherches de Zenger Folkman, indiquent que plus de la moitié du personnel rapportant aux managers les moins efficients en coaching, manifeste l’intention de quitter l’organisation, contre moins du quart, dans le cas des managers les plus aguerris à ses subtilités.

Par ailleurs, l’effet sur le taux d’engagement et responsabilisation des même employés, décrit une tendance haussière et fait la démonstration de l’impact d’un coaching efficient sur ces caractéristiques.

Prenant cette étude très au sérieux, Coaching Ways intègre, au cours de son Processus d’Accompagnement Intégral, les divers aspects du leadership et forme ses participants dans le sens d’un accompagnement pertinent de la personne dans son acte de dirigeant(e).

Laisser un commentaire